Qui fait bzz ? - icône de l'application pour les tout-petits de Sabine De Greef« Qui fait bzz ? » de Sabine De Greef est une application numérique pour les 3-5 ans comprenant une petite histoire interactive, deux jeux et un chat pour le moins farfelu.

Le format choisi par l’auteur est celui d’une longue frise – sorte de leporello déplié – qui déroule l’histoire et nous emmène en promenade d’un buisson à l’orée d’un bois à une prairie d’apparence paisible sur laquelle passent lentement de gros nuages cotonneux. S’engage alors une partie de cache-cache entre le lecteur et les animaux malicieux qui se postent tour à tour derrière le feuillage, un nuage, un caillou…

Le livre numérique interactif confère un aspect dynamique et ludique à la lecture.

Devant l’écran tactile, le petit lecteur n’est plus simple spectateur mais partie prenante de l’histoire : il est ce que Jean-Louis Weissberg qualifie un « lect-acteur ». Pour faire avancer l’histoire, il doit « soulever le bon rabat » et trouver où se cache l’animal qui fait bzz, cui-cui, wouf-wouf, bêê ou encore meuh ! Une fois l’animal débusqué, la récompense est immédiate et permet au petit lecteur de poursuivre la lecture. Il peut également décider de rester un peu plus longtemps sur la page, de musarder et retrouver chacun des animaux rencontrés dans les pages précédentes. On finit alors par une course à la Tex-Avery.
.
Qui fait bzz ? - abeille, oiseau, chat, chien, mouton et vache - application numérique pour les tout-petits - enfants - 3-5 ans .

Enfin, deux petits jeux récompensent le petit lecteur d’être allé jusqu’au bout de la lecture du livre-application.

Déjà mentionné plus haut, la tablette n’est pas un écran dit “passif” comme peut l’être le téléviseur. L’enfant y est acteur, voire créateur de contenu.

Le livre-application « Qui fait bzz ? » donne la possibilité à l’enfant de poursuivre la lecture par un premier jeu de Meli-Melo en attrapant un des animaux sur la page « Tex-Avery ».

Il peut soit suivre le modèle proposé, soit décider de s’en défaire et imaginer son propre animal. Il lui est alors possible de sauvegarder l’image et d’enregistrer le bruit fait par sa créature. Ce jeu peut-être suivi d’un bricolage dans le cadre d’un atelier numérique en bibliothèque, en classe ou à la maison. Vous retrouverez ainsi dans la partie « Crédits » un tutoriel pour confectionner un chat en papier, feutrine à l’aide d’attaches parisiennes et de bâtonnets de bois. .

Classe maternelle - PS MS et GS - Application - Jeu pour apprendre les ordres de grandeur sur la tablette numériqueLe second jeu propose de classer les animaux par ordre de grandeur – du plus petit au plus grand.

Nous ne pouvions laisser partir le petit lecteur avec une idée erronée de la taille respective des animaux. Alors que Sabine a porté une attention toute particulière aux perspectives et aux tailles des uns et des autres tout au long de l’histoire, le jeu de Meli-Melo présente des corps disproportionnés. Nous avons donc ajouté un second jeu évolutif : l’enfant classe par ordre de grandeur 3 animaux, puis 4, puis 5 et 6. Chaque succès est salué par une pâquerette en haut de page. .

Le grand final : un chat à la Goldwyn Mayer signe la fin de l’application.

Nous avons créé une fin en forme de clin d’oeil au lion de la Goldwyn Mayer et en souvenir de MauMau, le chat de Sabine, héros de cette aventure bucolique. C’est notre côté un peu mégalo et (grands) enfants terribles ;)

Les éditions CotCotCot travaillent sur des formats hors-norme et les textures. Cette application est née d’un projet de livre tactile fait de tissu et papier qu’avait Sabine De Greef dans ses tiroirs. 

“J’ai tout ce tissu qui me vient de ma mère et dans lequel j’ai pioché pour confectionner cet ouvrage… Je farfouille dans ce stock avec beaucoup d’émotion. Je suis toujours étonnée et forcément émue de trouver un motif que je vais pouvoir utiliser pour créer ici un mouton cotonneux, là un chat au pelage doux qu’on a envie de toucher, de caresser. »

Sabine a effectué un travail de réflexion sur la page et son pli qui définissent l’album jeunesse. Sophie van der Linden dans son ouvrage Album[s] évoque le pli comme étant la « caractéristique première du livre qui le distingue des autres supports. » Cette page se trouve amputée de son pli sur l’écran de la tablette ou de l’ordinateur. Il n’est donc pas question ici de reproduire un livre “homothétique”, arte-fact du livre imprimé tel qu’il pourrait être – et sera éventuellement. .

En résumé :

  • Un scénario interactif linéaire et non-linéaire pour une expérience haptique optimale.
  • L’avancement dans la lecture marqué par la complétion de petits blocs semi-opaques en bas de page, au-dessus du chemin de fer.
  • Possibilités de relecture : une lecture fluide, rapide qui peut se poursuivre par une exploration plus lente, approfondie des illustrations.
  • Un lect-acteur, petit lecteur actif et créatif – à la limite de ce que lui permet le code informatique.
  • Une bande originale et un sound design qui viennent soutenir l’histoire et laissent bonne place au silence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s